JAZZ À SÈTE

BULLETIN METEO

15-16-17 juillet, Sète, Théâtre de la Mer

Zawinul est mort il y a dix ans? Non, semblent vouloir dire ses anciens compagnons de Weather Report et du Syndicate – Mino Cinelu, Paco Sery, Aziz Samahoui et Lynle Marthe-. tous convoqués par le duo Emile Parisien-Vincent Peirani, entourés de Manu Codja et Tony Paeleman. Les quatre « anciens » en pleine forme (notamment Mino Cinelu, trop absent des scènes françaises), remettent au goût du jour les classiques de leur ex-mentor, de «Birdland» à «Madagascar», lors d’un set pétillant et sans nostalgie. Tonitruant, le concert de Donny McCaslin et son quartet met en valeur l’expressionnisme du leader, très en vue depuis sa collaboration avec David Bowie, et confirme le statut du batteur Nate Wood.

Le concert de Trombone Shorty et son Orleans Avenue tient toutes ses promesses. Une déferlante de groove irrésistible qui emporte les milliers de fans, possédés par les acrobaties mélodiques du leader et l’énergie débridée des saxophonistes. Après l’ouragan Shorty, le temps de la sérénité revient : le clavier tempéré de Tord Gustavsen et le bonheur des retrouvailles que s’exprime avec sincérité dans la voix de Youn Sun Nah, dont le programme du dernier album (et sa nouvelle formation) se rôde sur scène, au tout début d’une longue tournée.

F.C.