FESTIVAL DJANGO REINHARDT

INVITATIONS AU VOYAGE

8-9 JUILLET, FONTAINEBLEAU

La spectaculaire performance de Trombone Shorty & Orleans Avenue a juste eu le temps de saisir l’auditoire que les dieux de l’orage se sont déchainés furieusement dans un ciel d’encre. Précédemment, Roberto Fonseca et son groupe régalèrent le public avec le répertoire d’ABUC, immersion vintage-futuriste dans le tempo du mambo, sous-tendue de cha-cha-cha et de danzon électrifiés.

Des Caraïbes à la Tunisie, le voyage aux accents mystiques et aux arabesques incantatoires, proposé par le projet Diwan de Dhafer Youssef enchante, magnifié par la performance du pianiste Aaron Parks, transcendé par le souffle de son leader. Dans ce jeu de contrastes chromatiques, la prestation du trio Ponty-Lagrène-Eastwood semble un peu pâle, hormis quelques étincelles d’un violon chargé de mémoire, et la compilation de tubes alignée par Lucky Chops, efficace mais sans relief.