RON MILES «I Am a Man»

Le cornettiste -et songwriter- Ron Miles, le guitariste Bill Frisell et le batteur Brian Blade, jouent ensemble depuis une décennie et enregistré deux albums. À présent, ils s’associent au pianiste Jason Moran et au bassiste Thomas Morgan, pour enregistrer ensemble sept compositions de Miles, réunies sous le titre très significatif de I Am A Man. La reprise de cette célèbre déclaration protestataire des afro-américains des sixties engagés dans la lutte pour les droits civiques, prend de nouveau sens dans l’actualité étasunienne et la reprise violente de la ségrégation raciale fomentée par le gouvernement en place. Jouer du jazz aujourd’hui n’est pas un choix anodin, Miles l’entend comme la poursuite d’une lutte jamais terminée pour la reconnaissance de l’humanité fondamentale, des noirs et des autres.  Dans l’univers policé et aseptisé où l’industrie musicale veut forcer le jazz à exister, ce groupe sonne décalé, à contre-courant. Comme une «Revolutionary Congregation» (titre central de l’album), le son incisif et dense de cet album est en phase avec l’engagement dans la lutte pour la liberté de vivre et de s’exprimer selon les exigences de respect, de dignité et de justice, de droit à la nourriture et à la beauté.

RON MILES

I Am A Man

(Yellow Bird/Enja)