KELELA «Take Me Apart»

Dans l’esprit du dernier album publié par Solange, ce premier enregistrement de la jeune Kelela se singularise dès la première écoute: r’n’b alternatif, soul synthétique, où la forte personnalité de la chanteuse s’affirme, lucide ou guerrière, Take Me Apart plonge dans une succession de récits autobiographiques. « Bien qu’il s’agisse d’un album personnel, la portée politique de mon identité façonne la manière dont il sonne et comment je choisis d’articuler ma vulnérabilité et ma force. Je suis une femme noire, une Éthiopienne- Américaine de seconde génération, qui a grandi en banlieue en écoutant du r’n’b, du jazz et Björk. Tout cela ressort d’une manière ou d’une autre».
Groove cinétique, oppressant ou libérateur, voix gracieuse, fragile, chaque thème recèle ses sursauts et convulsions, dans une trajectoire émotionnelle complexe, imprévisible. Projections sonores stroboscopiques, nocturnes, ultra visuelles : l’écriture délibérément accidentelle, chaotique, laisse poindre une forme de pureté exaltante au bout de l’aventure intérieure, au cœur d’une artiste aux multiples visages. Tourmentée, apaisée, affirmative, pudique ou dévoilée. Un album magnétique, expérimental et personnel, délicat et puissant. Comme une injonction.

KELELA

Take Me Apart

(Warp)