LIVE > ROBERTO FONSECA «ABUC»+

22 mai 2018

«Je pense avoir trouvé la meilleure identité pour ma musique et pour continuer à défendre ce que je suis. Je veux que les gens me reconnaissent comme un pianiste qui se bat pour la musique et la culture de son pays. Je suis Cubain, et fier de l’être !…» INTERVIEW EXCLUSIVE

24 MAI, JAZZ À SAINT-GERMAIN-DES-PRÈS, PARIS

ROBIN MCKELLE présente «MELODIC CANVAS»

20 mai 2018

Robin McKelle moins dans la performance, davantage dans la nuance. On pense à Anita Baker, à Bozz Scaggs, à ce jazz gorgé de soul. On succombe surtout, face à l’épanouissement de l’artiste.

23 mai, new morning, paris

ANDERSON .PAAK « BUBBLIN»

NOUVEAU BANGER

 19 mai 2018

Quelques jours après le puissant « This Is America » de Childish Gambino, c’est au tour d’Anderson .Paak d’envoyer une nouvelle video engagée, où l’artiste dénonce la société de consommation et le bling bling made in USA. Le tout sur un son syncopé, nerveux, implacable et funky.
Plus que quelques semaines à patienter avant la sortie de son nouvel album, successeur du remarquable Malibu.

BALOJI

MULTIPOLAIRE

16 mai 2018

Le chanteur et rappeur brasse ses racines, ses influences, dans une expression légère et profonde à la fois, incisive et flamboyante… LIRE LA SUITE

CRIOLO «LE BRESIL DES INVISIBLES»

15 mai 2018

Kleber Gomes, aka Criolo, rappeur de la banlieue sud de São Paulo, suspend son flow incisif pour produire Espiral De Ilusão, un album mordant inspiré du samba social des favelas. Close-up sur un Brésil invisible.…LIRE LA SUITE

CHILDISH GAMBINO «This Is America»

LE CLIP ÉVÉNEMENT 

14 mai 2018

Mis en ligne le 5 mai dernier, le clip video de Childish Gambino, This Is America, a dépassé les 80 millions de vues sur YouTube. Le chanteur, de son vrai nom Donald Glover, dont le prochain album est attendu avant l’été, y met en scène une Amérique violente, raciste, obnubilée par l’argent. Depuis plusieurs jours déjà, les médias analysent en détail les quatre minutes de cette video où les tableaux se succèdent, qui convoquent des événements explicites ou suggérés (tueries de masse, lois « Jim Crow », passé ségrégationiste ou prolifération des armes).

M&C LIVE > JAZZ SOUS LES POMMIERS

Du jazz, mais pas que, dans ce festival printanier, l’un des plus éclectiques et (déjà) anciens de France. Il y en aura pour tous les goûts lors de cette semaine de mai, sous la brise normande. On ira écouter la nouvelle création du groupe Arat Kilo, en compagnie de la chanteuse Mamani Keita et du poète Mike Ladd (9 mai), le claviériste Cory Henry et son redoutable combo The Funk Apostles (le 10), tout comme le saxophoniste qui redonne ses lettres de noblesse à la great black music, Kamasi Washington (le 11). Cerise sur le gâteau, la création du trio malien DA KALI en compagnie du KRONOS QUARTET, le mariage improbable entre tradition mandingue et musique contemporaine (le 11).

DU 5 AU 12 MAI A COUTANCES

M&C-LIVE > MARIE MODIANO

 

Marie Modiano est chanteuse, poète, mais aussi écrivain, et bénéficie d’un excellent accueil critique dans ses différentes disciplines. Avec Pauvre Chanson, le plus abouti de ses albums, l’artiste de Saint-Germain-des-Près renoue des liens avec sa langue maternelle, après divers précédents opus en anglais.

LE 16 mai, café de la danse, PARIS

 

M&C LIVE > ELINA DUNI

L’ETERNEL DÉPART

La chanteuse albanaise publie son nouvel album Partir. Dans la nudité du solo, elle s’accompagne au piano, à la guitare et aux percussions. Une beauté.

Partir est avant tout un spectacle, avec une dramaturgie qui se rapproche du théâtre. Elina Duni a écrit des textes qui s’y insèrent comme des interludes et amènent le public ailleurs. Comme un voyage initiatique, qui recommence à chaque fois que la chanteuse prend le train avec sa guitare et ses tambours.

LE 3 MAI, CENTRE CULTUREL SUISSE, PARIS

M&C LIVE > SHABAKA HUTCHINGS

Le jeune saxophoniste anglais convie jazz et rythmes caribéens dans un (album) pamphlet contre la monarchie britannique, son « histoire officielle » et celle (oubliée) de ses citoyens venus d’ailleurs.
«Souvent, des gens venus d’univers académiques analysent le jazz de façon horrible. Je préfère dire ce que je joue, pourquoi je le joue. Avec quel désir, quelle perspective» -souligne Shabaka Hutchings

Le 3 mai au Mans (Europa Jazz), le 4 à Tours, le 25 à Massy